1. Accueil
  2. Projets
  3. Genre et usages productifs de l'énergie dans le secteur de l'alimentation de rue en Afrique du Sud, a

Genre et usages productifs de l'énergie dans le secteur de l'alimentation de rue en Afrique du Sud, au Rwanda et Sénégal

Afrique du Sud, Rwanda, Sénégal



Genre et usages productifs de l'énergie dans le secteur de l'alimentation de rue en Afrique du Sud, au Rwanda et Sénégal

Statut: On going

Durée du projet: 2015-2018

Step 1 - Idea
Dans les pays africains, les entreprises du secteur alimentaire informel font face à de nombreuses difficultés qui constituent des contraintes majeures à leur développement. Parmi celles-ci il y a au premier rang l’accès aux services énergétiques modernes et leur coût. C’est un secteur où les femmes occupent fortement les postes de gestion et de prise de décision en tant que chefs d’entreprise ou en tant qu’employées. Cependant, il existe peu de données empiriques quantitatives et certifiées de manière indépendante sur cette question du genre et des usages productifs de l’énergie, permettant un changement dans les politiques. 
C’est pour apporter des réponses à la fois qualitatives et quantitatives, que ce programme de recherche intitulé « Genre et usages productifs de l'énergie dans le secteur alimentaire informel (SAI) en Afrique du Sud, au Rwanda et au Sénégal» a été mené durant la période de 2015 à 2018. Il explore les liens entre l'utilisation des services énergétiques modernes et l'autonomisation des hommes et des femmes dans le secteur de l'alimentation de rue, en mettant également l'accent sur les facteurs contextuels influençant les usages de l'énergie et les stratégies dans le secteur. Les partenaires de recherche se sont donc donné le mandat de produire ces données qui seront soutenues par des données qualitatives, pour ainsi renforcer la disponibilité de l’information quantifiée. Ce sera une manière d’élargir les connaissances sur le secteur alimentaire en donnant aux aspects liés à l’énergie une plus grande visibilité dans l’entreprenariat féminin et aux questions de genre, et d’autre part de construire le plaidoyer envers les politiques et les privés. 
Step 2 - Collaboration
Disponibilité de l’information sur les usages et l’accès aux services énergétiques modernes et le développement de l’entrepreneuriat féminin dans le secteur alimentaire informel.
3 - Objectifs
L’objectif de ce programme de recherche était de fournir des preuves (quantitatives et qualitatives) à l’intégration d'une approche genre dans le secteur alimentaire informel, et de comprendre les facteurs contextuels qui impactent les usages productifs de l’énergie dans les Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) du secteur de l’alimentation de rue en Afrique. 

Il s’agissait plus spécifiquement de :

-       Produire des données quantitatives qui seront renforcées par des données qualitatives ;
-       Mesurer l’envergure du secteur alimentaire informel (SAI) et son approvisionnement en énergie ;
-       Déterminer le type de services énergétiques modernes à diffuser pour permettre l’autonomisation économique et  sociale qui pourront contribuer à la transformation des rôles des femmes et les relations de genre dans l’entreprise ;
-       Etudier les changements qui pourraient être apportés au sein de l'entreprise elle-même et leur impact éventuel dans le ménage du ou de la gestionnaire de l'entreprise ;
-       Voir dans quelle mesure les changements (si c’est le cas) au niveau de l’utilisation de l'énergie dans les entreprises pourraient impacter l'autonomisation des femmes.
 
step 3
Step 4 - Résulats attendus
L’analyse des données quantitatives et qualitatives recueillies a permis d’aboutir à trois conclusions principales au Sénégal: 

(i)             le mix énergétique (utilisation de plusieurs sources d’énergie) est fréquent dans les entreprises du secteur alimentaire parce que celles-ci utilisent différentes sources d’énergie dans leurs activités (gaz, charbon, électricité, bois); 

(ii)           malgré le nombre important de femmes enquêtées dans le secteur alimentaire, la différence de genre impacte peu le type d’énergie utilisée (les hommes et les femmes utilisent les mêmes sources d’énergies quelle que soit l’activité) ; 

(iii)          les femmes sont dominantes dans le secteur alimentaire informel et formel mais les hommes utilisent plus les services énergétiques modernes. 

Pour les résultats plus détaillés du programme, voir ci-dessous le lien vers le rapport du programme: https://www.energia.org/cm2/wp-content/uploads/2019/02/RA2-Productive-uses-of-energy-in-the-street-food-sector.pdf
step 4

Partager sur les réseaux sociaux

Autres Projets

Contacts

Enda énergie , 54 rue Carnot

BP : 3370 Dakar Sénégal

Tel : 00 221 33 822 24 96

Email : info@endaenergie.org

Partenaires

WEDO

GIZ

CEREEC

MARGE

Voir plus