1. Accueil
  2. Blog
  3. Célébration de la Journée mondiale de Lutte contre la Désertification (17 juin) à Mbour

Célébration de la Journée mondiale de Lutte contre la Désertification (17 juin) à Mbour

Date de publication

June 17, 2020

A l’instar de la communauté internationale, l’ONG Enda Energie célèbre chaque 17 juin, la journée mondiale de la lutte contre la désertification.
Le thème de la célébration retenu cette année porte sur les liens entre la consommation, la production et la terre d’où le slogan « Aliments-Fourrage-Fibres : production et consommation durable ».
Par conséquent, Enda Energie va s’appuyer sur un de ses programmes, en l’occurrence le Programme de Bonne gouvernance écologique dans l’Entente intercommunale de la Petite côte pour une Gestion intégrée des Zones côtières (EIPC- GIZC) afin de marquer cette journée à travers un reboisement dans des établissements et sites publics de la localité.
L’un des objectifs de ce programme EIPC est relatif à la sensibilisation citoyenne durable au niveau des jeunes, des élèves et des journalistes pour la préservation du littoral et de la biodiversité.
Pour atteindre cet objectif, un partenariat est noué avec un certain nombre d’établissements scolaires où des jardins sont mis en place au profit des clubs environnement des écoles sélectionnées. Ces jardins maraichers procurent des produits alimentaires aux élèves et aux communautés environnantes. Parallèlement à ces jardins, ces clubs environnement et les communautés des zones côtières ont émis le vœu d’avoir des plants autour des jardins et dans la cour des écoles.
Enda Energie a été attentive à cette sollicitation et a choisi le site de Mbour pour abriter ce 17 juin 2020 une journée de plantation d’arbres forestiers et fruitiers en collaboration avec les partenaires du projet EIPC et acteurs du secteur de l’environnement à Mbour.
Cette journée mondiale est occasion pour tous les acteurs intervenant dans la lutte contre la désertification pour plaider et sensibiliser davantage les individus sur la manière de réduire leur empreinte écologique à travers les changements de comportement sur leurs modes de production et de consommation.
Au Sénégal, on note que les terres arables continuent à se rétrécir et on estime que 34% des terres sont affectées par la désertification (CSE, 2011). Cette dégradation des terres se reflète par la diminution des rendements des cultures. Les spéculations pluviales comme le mil et l’arachide enregistrent respectivement des pertes de 26, 36 % et de 21,56 %. Il en est de même pour les écosystèmes forestiers dont les pertes sont estimées à 30,88% pour les plantations de gommier, 25,27 % au niveau des steppes et 16,47% au niveau des savanes (ELD Initiative 2019).
Cela rejoint le constat global sur le rythme non viable de la transformation et de la dégradation des terres nuisant à la production, aux écosystèmes et à la biodiversité.
• Plus de deux milliards d’hectares de terres auparavant cultivables sont dégradées.
• Plus de 70 % des écosystèmes naturels ont été transformés. Ce chiffre pourrait grimper jusqu’à 90 % d’ici à 2050.
• D’ici à 2030, la production alimentaire nécessitera plus de 300 millions d’hectares de terres supplémentaires.
• Dans le même laps de temps, l’industrie de la mode devrait utiliser 35 % de terres supplémentaires, soit plus de 115 millions d’hectares.
Une situation qui pousse le le Secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) M. Ibrahim Thiaw, à alerter « Si nous maintenons nos habitudes excessives de consommation, exigeant une constante croissance de la production, nous épuiserons les ressources de la Terre, au moment où nous en avons le plus besoin. ». Il invite par ailleurs à « faire de meilleurs choix alimentaires afin de contribuer à la protection et la restauration des terres ».
ENDA Energie s’inscrit dans ce processus en contribuant, entre autres, à la réhabilitation des terres dans le cadre de l’initiative de la Grande Muraille Verte, à la promotion de l’entreprenariat social autour des chaines de valeurs à haute potentialité de main-d’œuvre, la valorisation du potentiel endogène local dont les filières « balanites » et lait.
Le thème de cette année fait un appel à un changement de comportement de nos modes de consommation et les clubs environnement en milieu scolaire et les radios communautaires sont les relais choisis pour renforcer la sensibilisation en cette période de COVID-19.

Projets

Programme de Bonne Gouvernance Écologique dans l'Entente Intercommunale de la Petite Côte (EIPC- GIZC)
Programme de Bonne Gouvernance Écologique dans l'Entente Intercommunale de la Petite Côte (EIPC- GIZC)
The Programme de Bonne Gouvernance Écologique dans l'Entente Intercommunale de la Petite Côte (Sound Ecological Governance Programme in the Intercommunal Agreement of the Petite Côte for a susccessful 

Contacts

Enda énergie , 54 rue Carnot

BP : 3370 Dakar Sénégal

Tel : 00 221 33 822 24 96

Email : info@endaenergie.org

Partenaires

Caixa

ICSD

GOUVERNEMENT DU SENEGAL

IIED

Voir plus