(#Rapport d’Activités 2016) La résilience : Apprendre pour innover

(#Rapport d’Activités 2016) La résilience : Apprendre pour innover

L’idée d’initier des processus d’apprentissage de la résilience relève de l’urgente nécessité de renforcer les capacités des communautés à anticiper, s’adapter ou d’absorber (A3) les effets des perturbations climatiques. L’apprentissage de la résilience se justifie à plusieurs égards par ses enjeux pour les communautés vulnérables mais également parce qu’il ouvre des espaces d’expression de la solidarité internationale et d’innovation pour l’action climatique.

Apprendre des processus pour innover dans la résilience : telle est la ligne d’action de Enda Energie au cours des dernières années dans ses efforts relatifs à la triple transition énergétique, écologique et citoyenne pour un développement durable.

Les innovations résident :

– D’abord, dans les approches d’autonomisation des femmes entrepreneures par un accès à des services énergétiques durables et un processus d’apprentissage à travers un catalogue d’évidences et de bonnes pratiques portées par des femmes championnes ;

– Ensuite dans l’énergétisation des chaines de valeur agricoles à haute intensité de main d’œuvre pour les femmes pour booster l’économie locale et la sécurité alimentaire ; et,

– Enfin dans les nouveaux types de partenariat gagnant-gagnant entre les organisations de la société civile, le secteur privé et les collectivités territoriales à travers des démarches d’adaptation basées sur les écosystèmes et une planification du développement territorial sensible à l’énergie et au climat. La finalité est de documenter beaucoup de bonnes pratiques, de modèles économiques et de créer des espaces d’appropriation, de coordination et de partage collaboratif des connaissances pour un meilleur transfert des technologies climatiques y compris les connaissances endogènes.

Rapport d’activités 2016 Enda Energie

Sécou SARR (Directeur)