La dimension sociale des centrales et projets d’énergies renouvelables en Afrique de l’ouest

QUELLE APPROCHE POUR UNE TRANSITION ENERGETIQUE JUSTE ET DURABLE ?

Au cours de ces dernières années, l’intérêt porté aux investissements dans les énergies renouvelables a conduit au financement croissant par des sources privées et publiques de projets d’énergies renouvelables en Afrique. Ces nouveaux investissements profitent de l’énorme potentiel en énergies renouvelables de l’Afrique et du coût moins élevé des énergies renouvelables, notamment de l’énergie éolienne, de la géothermie et de l’énergie solaire en particulier. C’est le cas au Sénégal, au Burkina Faso, au Mali et dans plusieurs autres pays d’Afrique de l’Ouest et au-delà. L’on peut s’attendre à ce que cette tendance qui vient de commencer s’accélère dans un avenir proche au vu des programmes tels que l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables (IAER) soutenue par l’Union Africaine ou l’initiative SE4ALL des Nations Unies.

A télécharger ici