Formation sur planification énergétiques – Iles Comores

Formation sur planification énergétiques – Iles Comores

Moroni abrite depuis lundi, une formation régionale de deux semaines sur la politique et l’économie d’énergie. Elle est organisée par l’ONG sénégalaise Environment and Development Action (ENDA) et l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), en partenariat avec le ministère de l’Energie.
Une formation sur la politique et l’économie de l’Energie a démarré ce lundi et regroupe des acteurs et professionnels du secteur énergétique de l’océan Indien et de l’Afrique de l’Est : Burundi, Djibouti, Madagascar ; Rwanda, Seychelles, Union de Comores. Elle s’articule autour de plusieurs points, notamment : l’approche multisectorielle de la planification énergétique, l’organisation et gestion des systèmes énergétiques, les investissements et financements ou encore la construction d’une politique énergétique intégrant les enjeux des changement climatiques La session de formation sera clôturée après une table ronde sur les « opportunités d’investissements en Afrique, problématiques et enjeux ».
C’est un séminaire visant à « mieux imprégner les acteurs du secteur de l’importance de mettre en œuvre des politiques énergétiques durables », selon Abdou Ndour, l’expert sénégalais chargé du programme énergie à l’ENDA- Energie. « Ces ateliers permettront aux participants de mieux cerner les enjeux géopolitiques, la dynamique actuelle et les opportunités qui existent », a insisté Mr Ndour.
« Il faut une synergie de l’ensemble des acteurs car le secteur énergétique est un levier pour le développement. Chacun doit tenir compte des enjeux de l’énergie car les crises énergétiques pèsent sur l’économie. Il faut que tout le monde s’implique aux côtés des acteurs politiques pour un accès global au service énergétique moderne », a-t-il conclu.
Le directeur national de l’Energie, Soilahdine Saïd Ahmed Cheikh, a laissé entendre que c’est une grande opportunité pour les Comores d’accueillir cette rencontre. « Non seulement nous allons renforcer les capacités de nos techniciens, mais nous allons aussi échanger avec des confrères du continent. Ce partage d’expérience va aider le pays à pondre sa politique nationale énergétique », a déclaré l’ex-directeur général de la Mamwe.
Soilahdine Saïd Ahmed a annoncé la tenue des assises nationales de l’Energie au mois de décembre prochain pour « trouver une solution durable et pérenne ». « Les acteurs qui prennent part à la formation d’aujourd’hui seront aptes à pondre cette stratégie », s’est-il réjoui, en marge de la formation. Neuf (9) experts internationaux du secteur énergétique et de l’environnement, dont un ancien ministre de l’Energie du Niger, ont fait le déplacement pour dispenser cette formation.

Sources : LA GAZETTE DES COMORES – ALWATWAN – COMORES INFOS – LEMOHELIEN et LES BLOGS DES COMORES