Formation régionale sur politique et économie de l’énergie – Kigali 2016

Formation régionale sur politique et économie de l’énergie – Kigali 2016

Communiqué  de presse 

Kigali, le 23 mai 2016 – ouverture de l’atelier de formation régionale sur la politique et l’économie de l’énergie (POLEN Kigali 2016)

Une formation portant sur le thème de la politique et de l’économie d’énergie s’est ouverte ce matin à Kigali (Rwanda). Organisée par l’IFDD, en partenariat avec le Ministère rwandais des Infrastructures et l’ONG Enda Energie, cette formation est destinée aux experts des pays francophones issus de l’Afrique de l’est. Elle fait partie de la série de plusieurs autres formations ayant déjà eu lieu, respectivement en Afrique centrale (Cameroun 2011), Afrique de l’Ouest (Sénégal 2013), Océan Indien (Comores 2014) et le Maghreb (Mauritanie 2015). Elle vise à doter les participants (experts du domaine énergétique, acteurs de la société privée et civile) de connaissances nécessaires pour assurer l’élaboration et une mise en œuvre réussie des politiques énergétiques dans leur pays respectif. Cette formation régionale sur la politique et l’économie de l’énergie s’inscrit dans le cadre du programme 2015-2018 de l’Organisation internationale de la Francophonie intitulé « Intégration des objectifs du développement durable (ODD)  dans les politiques et stratégies régionales, nationales et locales ». Les participants de la POLEN Kigali 2016, régulièrement sélectionnés à l’issue de l’appel à candidature publié par l’IFDD, sont originaires de Djibouti, Cameroun, République démocratique du Congo, Ile Maurice, Madagascar, Tchad et Tunisie. Le Rwanda, pays hôte a désigné ses participants, via le Ministère des Infrastructures.

Après avoir salué l’assistance et les Autorités rwandaises, au nom de Monsieur Jean Pierre NDOUTOUM, Directeur de l’IFDD, Monsieur Sécou SARR, Directeur de ENDA-Energie a évoqué le long partenariat qui existe entre son Organisation et l’OIF. Il s’est par la suite réjoui, au nom de l’OIF et à celui de ENDA-Energie, de l’opportunité d’une telle formation, qui s’inscrit dans le cadre de la la mission-D énoncée par le Cadre stratégique 2015-2022 de la Francophonie « Contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre du Programme de développement pour l’après-2015 et des Objectifs du développement durable ».

Dans son mot circonstanciel, le Secrétaire permanent du Ministère des Infrastructures, Monsieur Christian RWAKUNDA, représentant le Ministre, a souhaité la bienvenue aux participants étrangers, avant d’aborder les questions très importantes des énergies dont souffre l’Afrique. Il a tenu à remercier l’OIF et ses partenaires pour la contribution qu’ils apportent au soutien des Etats dans la prise en compte de cette thématique dans leurs différentes politiques de développement et s’est réjoui du choix porté sur son pays pour accueillir cette formation. Il espère qu’elle sera un début à la résolution des difficultés énergétiques que connaissent la plupart des pays africains. En souhaitant plein succès à ces travaux, il a déclaré ouvert l’atelier de formation.

Après cette cérémonie solennelle d’ouverture, il a été procédé à la présentation des objectifs de la formation, qui consistent globalement à doter les participants d’outils indispensables pour l’élaboration et une mise en œuvre réussie de la politique énergétique. De façon plus spécifique, la formation vise :

– une claire compréhension des enjeux du secteur et des mobiles des interventions des États et de leur rôle dans le processus ;

– la maîtrise des outils nécessaires à l’analyse de la situation énergétique, au développement du secteur et à son fonctionnement ;

– la prise en compte des changements climatiques dans les politiques énergétiques : présentation de l’outil TIPEE mis en place par l’IFDD et ses partenaires ;

– la prise en compte des énergies renouvelables, secteur en développement au niveau mondial, comme opportunité pour les pays d’Afrique.

La cérémonie officielle de clôture de la formation s’est tenue le 3 juin 2016.