Evaluation des Besoins en Technologies : Enda Energie appuie le lancement et l’exécution du projet en Afrique francophone

Evaluation des Besoins en Technologies : Enda Energie appuie le lancement et l’exécution du projet en Afrique francophone

Le transfert de technologies et particulièrement l’évaluation des besoins en technologies demeurent encore un pilier essentiel pour la mise en œuvre des politiques, programmes et projets d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques. Depuis le Sommet de Rio en 1992 aux décisions de l’Accords de Paris (Para 1, Article 10), la CNUCCC continue d’adopter et de mettre en place les mécanismes et instruments pour répondre aux besoins en technologies exprimés par les pays en voie de développement. En référence à la requête des pays (décision 2/CP4), le FEM a accordé un financement conséquent ayant à plus de 153 pays entre 2000 et 2017 à conduire les trois étapes du projet d’évaluation des besoins en technologies (EBT) constituées par : i) la priorisation des technologies, ii) l’analyse des barrières et du cadre favorable et iii) les plans d’action technologique (PAT) et idées de projet.

Tenant compte des leçons apprises durant et après l’exécution de l’EBT 1 (2009-2013) suivie de l’EBT 2 (2014-2017), le FEM a accepté en 2018 de financer une nouvelle phase dudit projet (EBT3) devant être conduite jusqu’en 2020 par l’UDP au profit de 23pays constitués de Pays les Moins Avancés (PMA) et de Petits Etats Insulaires en Développement (PEID). Nonobstant les progrès enregistrés dans les phases précédentes, la mobilisation de ressources financières pour l’opérationnalisation des PAT et idées de projets constitue encore un défi majeur et qui justifie la proposition d’une nouvelle approche dudit projet en ajoutant une nouvelle étape consistant à élaborer des notes conceptuelles conformes aux dispositions et canevas des différents mécanismes de la finance climatique.

Etant le Centre régional depuis la première phase en 2009, Enda Energie a démarré l’exécution dudit projet par une série de missions de lancement pour appuyer le groupe des 6 pays d’Afrique francophone de l’EBT 3 (Guinée Conakry, Niger, Djibouti, Tchad, Bénin, République Centrafricaine) et l’Haïti à :

  • sensibiliser les parties prenantes sur le projet EBT 3 (objectifs, résultats attendus, déroulement global, les innovations et bonnes pratiques, etc.) ;
  • contribuer à l’appropriation politique du projet EBT 3;
  • faciliter le lancement des différentes activités du projet EBT 3 notamment le recrutement des consultants nationaux, l’arrangement institutionnel, etc.

Outre la stabilisation de l’arrangement institutionnel du projet EBT 3 selon les circonstances nationales du pays en question et la finalisation du processus de recrutement des consultants nationaux en adaptation et atténuation, lesdites missions de lancement ont surtout contribuer à initier un processus d’appropriation politique et d’engagement des acteurs privés et des collectivités territoriales sensibilisés sur les opportunités du projet EBT 3 en termes d’appui à l’accès à la finance climatique.