Connaissances endogènes : Nouvelle parution

Connaissances endogènes : Nouvelle parution

Les changements climatiques constituent une réalité dont les impacts ont des conséquences sur la vie des communautés. L’Afrique à l’image des autres continents n’est pas épargnée par les effets de ce phénomène. Ainsi, prévoir des mesures d’adaptation aux changements climatiques est indispensable dès maintenant pour limiter les conséquences néfastes sur les activités humaines.

Le projet “Banque de Connaissances Locales » est un projet récent d’Enda Energie mis en œuvre dans le cadre du programme C3D+. Pour combler le «gap» identifié par rapport aux démarches précédentes, il met l’accent sur l’analyse de la vulnérabilité et l’adaptation aux changements climatiques en relation avec les moyens d’existence des communautés. Il devait produire une base de données accessible et utilisable, axée sur les connaissances traditionnelles. Il compte démontrer comment les connaissances locales pourraient et devraient être intégrées dans l’adaptation aux changements climatiques. Cette démarche s’inscrit dans une dynamique de valorisation des savoirs locaux devant mener vers des stratégies qui peuvent aider l’Afrique à s’engager sur le climat dans le temps et dans l’espace.

« Comparées aux technologies modernes, celles dites endogènes ou locales sont réputées faciles d’appropriation, peu couteuses à l’investissement et reproductibles, entre autres, à travers la coopération Sud-Sud pour le renforcement de la résilience des communautés vulnérables vivant dans les PMA. », a souligné Secou Sarr, Directeur d’Enda Energie qui a préfacé cette publication disponible en version papier.