ALFA2017 : les praticiens de l’adaptation capitalisent leurs expériences

ALFA2017 : les praticiens de l’adaptation capitalisent leurs expériences

Du 20 au 24 mars , s’est tenu à Saly au Sénégal, le Forum sur l’Adaptation en Afrique (Alfa). Cette rencontre de capitalisation sur l’adaptation au changement climatique a réuni plus d’une cinquantaine de participants venus de 23 pays.

L’Afrique est le continent qui pollue le moins, mais, paradoxalement, elle est le plus exposé aux effets néfastes du changement climatique. Ainsi, sur le continent de nombreuses stratégies, initiatives politiques et mesures individuelles ou collectives (entreprises, associations, collectivités, etc.) visant, par des mesures adaptées, à réduire la vulnérabilité des systèmes naturels et humains ont été mises en œuvre. Dans un souci de capitalisation de ces différentes expériences, il s’est tenu, du 21 au 24 mars derniers, à Saly Portudal, au Sénégal, le Forum sur l’Adaptation en Afrique (Alfa).

A l’initiative du Programme d’Apprentissage de l’Adaptation  ( ALP) de CARE International, du Centre de Recherches pour le Développement International, du Centre Africain d’Etudes technologiques, du Climate Knowledge Brokers et d’ENDA Energie, cette rencontre a été un véritable laboratoire d’idées sur les meilleures pratiques en matière d’adaptation face au changement climatique. Une cinquantaine de participants aux profils aussi divers que variés (praticiens, universitaires, chercheurs, banquiers etc. ,) venus de 23 pays ont pris part à ce conclave dont l’objectif était « d’échanger sur les plus grandes initiatives d’adaptation en Afrique et à apprendre les uns des autres; à analyser les enjeux de l’adaptation sur le continent et à trouver des moyens de développer une expertise à long terme pour faire face aux problèmes climatiques qui touchent particulièrement les plus vulnérables en Afrique ». Les échanges ont également porté sur les défis et les opportunités dans la mise en œuvre de l’adaptation sur le terrain, le financement du climat, les efforts pour mettre en œuvre les plans d’action nationaux et le transfert de technologie.

Pour Fiona Percy de Care International, dans un contexte où l’Afrique a besoin d’être plus résiliente face au changement climatique, il est crucial que les meilleures pratiques en matière d’adaptation soient capitalisées.

Quant à Secou Sarr, Directeur d’Enda Energie, il a rappelé que l’adaptation est un enjeu majeur des communautés vulnérables aux changements climatiques et une piste d’expression de la solidarité internationale. C’est pourquoi il a plaidé pour la transformation de la menace climatique en une niche de d’opportunités. « Nous devons explorer comment cette menace climatique peut-être transformée en niche d’opportunités de développement en vue de renforcer la résilience des communautés et des peuples en perte continue de dignité », a-t-il notamment avancé. L’expérience ayant montré que la mise en œuvre réussie d’options d’adaptation relève plus du niveau local, le Directeur d’Enda pense qu’il serait donc pertinent de créer des espaces d’apprentissage, d’innovations et de co-construction avec les collectivités à travers de nouveaux types de partenariats entre les Organisations de la société civile et les décideurs locaux. Dans cette perspective, Secou Sarr estime que ce Forum constitue un espace supplémentaire d’apprentissage sur l’adaptation.

Pour plus d’informations sur le Forum cliquer sur : ALFA 2017